Une histoire qui date de 2000 ans

La nature entourant l’île de Cavallo conserve encore des vestiges évidents d’un passé lointain, qui date d’environ deux mille ans. Cavallo était en effet la terre préférée des Romains qui ont laissé quelques traces de fouilles que l’on a découvert sur les roches blanches qui peuplent son territoire. Les vestiges romains retrouvés datent de l’époque impériale, les artisans extrayaient un granite extraordinaire pour décorer les villas patriciennes de leurs maîtres. Pourquoi ne s’y sont-ils pas installés reste encore un mystère. On peut trouver encore actuellement les vestiges de ces fouilles, surtout sur la Double Plage.

Des chercheurs ont même individualisé des tribus ibère-ligures, les mêmes qui se sont installées en Corse et en Sardaigne septentrionale.

Au cours du temps, l’île est devenue une étape pour les bateaux en provenance de la Toscane. Ils s’arrêtaient sur ses baies avant de repartir vers les villes Corses (Bonifacio et bien d’autres encore) et apportaient le carbone qui alimentait la petite industrie locale. Puis, dans les années 50, elle a servi également d’abri aux pêcheurs qui naviguaient entre la Corse et la Sardaigne, passant par les Bouches de Bonifacio.

À la fin années 60, l’histoire de Cavallo évolue quand Jean Castel, l’un des propriétaires des night club parisiens les plus connus, achète tout l’archipel de Lavezzi pour ensuite le céder à la Corse en échange du permis d’édifier quelques villas sur le seul joyau qu’il voulu garder : Cavallo. On y construisit de petites villas, un petit port puis une piste d’atterrissage en terre battue pour tout ceux qui voulaient “capturer” l’île avec leurs yeux.

SourceURL:file://localhost/Users/creativo1/Desktop/TESTI_%20CAVALLO_FR.doc

 

En 1972 il n’y avait pas encore l’eau directe qui arriva sur la terre ferme seulement dans les années 80. Mais les réservoirs que l’on avait construit jusqu’alors étaient plus que suffisants pour désaltérer la centaine de personnes qui résidait sur l’ile en été et les invités qui y faisaient une escale. Puis l’hôtel des Pêcheurs fut construit et améliora sans cesse sa propre image au cours du temps.

Le port fut agrandit grâce à une digue en granite et de nouveaux pontons en bois. Les nouvelles structures furent étudiées dans le but de ne pas se superposer au paysage. À l’intérieur du village de pêcheurs s’étend une zone résidentielle entre les plages et les amas rocheux qui lui confèrent un aspect quasi lunaire. Les villas sont construites avec des toits revêtus en tuiles anciennes, des balustrades et des portails en bois de qualité, elles s’ouvrent sur la mer avec de grandes fenêtres à isolation thermique, posées sur de fabuleuses pierres apparentes.

L’ORIGINE DU NOM

Pourquoi Cavallo? Deux cartes géographiques datant de 1766 et de 1787 permettent d’identifier l’île avec le nom d’île de Cavalli, au pluriel. Puis une autre carte, qui date cette fois-ci de 1831, la nomme île Cavallo : vue du ciel, l’île a une forme de cheval avec la tête, les jambes et la queue.